Curaçao

Publié le par Francine Lemay

Arrivée tardive ce midi à Willemstadt, Curaçao. C’est notre escale la plus éloignée. Demain on reviendra sur nos pas pour un dernier arrêt à Aruba.

 

La côte du Vénézuéla n’est qu’à 30 milles tout droit devant nous….on est presque en Amérique du Sud…..Il faisait un soleil radieux toute la matinée mais, à notre arrivée à Curaçao, le ciel est couvert et le vent très présent!….pas de problème car il fait très chaud!…..c’est presqu’une bénédiction!……

 

Notre lunch avalé, on se met en ligne pour aller prendre notre excursion. Nous allons visiter la côte ouest de l’île et terminer notre après-midi sur la plage. Le groupe n’est pas trop gros, une douzaine à peine, et on nous a alloué une mini-fourgonnette. Cette fois-ci, on s’assure d’avoir des sièges à l’avant pour ne pas être coincés sur le siège arrière sans fenêtre disponible pour prendre des photos.

 

On traverse une région peu habitée….ici on l’appelle, « banda abao »….région basse. La route est bordée par de nombreux cactus et on peut voir dans les champs au loin, quelques éoliennes qui fournissent, selon notre guide, près de 30% de l’électricité consommée sur l’île.

 

Nous voilà déjà rendu à la plage…après avoir roulé sur une route de terre plutôt cahoteuse….notre guide nous confirme que nous avons à peu près quatre heures de farniente ici.

 

 

On s’installe donc sur deux chaises longues sous un palmier, et je pars à la découverte de notre paradis d’aujourd’hui.

 

La plage est courte…donc notre marche sur le sable sera un peu limitée…..le fond de l’eau est parsemé de multiples cailloux….je note pour une prochaine fois, de toujours mettre dans mon sac de plage, mes chaussures de protection!…elles m’auraient été très utiles ici!…..

 

Par contre l’eau est fraîche et couleur émeraude!…..pourquoi exiger plus?….après une bonne baignade, je m’installe sur ma chaise à l’abri du soleil pour mettre à jour mes messages et publier mon blogue….Surprise!….pas d’internet…

 

Après avoir consulté la direction on m’indique une grande affiche tout près du restaurant….. Nous sommes désolés, notre Internet ne fonctionne plus. Merci de votre compréhension…..

 

Oups…. C’est courant dans les îles….on répondra à nos messages quand on sera de retour en ville!…..ce sera donc un après-midi de vraie farniente!…..

 

 

Au retour, notre guide nous raconte à quel point l’île a été touchée par la pandémie…..deux années presque complètes de confinement….tous les commerces fermés, à part les besoins essentiels. Pas de télé-travail possible ici. Un grand nombre de commerces ont fait faillite faute de clientèle!

 

Comble de malheur, quelque temps avant la pandémie, l’OTAN impose des sanctions envers le Vénézuéla, interdisant à tous les membres de faire des affaires avec ce pays. La Hollande doit se soumettre aux règles et oblige la fermeture de toutes les raffineries de l’île qui transformaient le pétrole brut venant de leur voisin, le Vénézuéla….

 

La mère patrie offre alors à la population une aide financière sous forme de prêt…cette aide n’est pas dédaignée mais les gens prendront des années à payer leurs dettes et on ne voit pas pour très bientôt un retour à la prospérité antérieure!….

 

Nous saluons le courage de ces gens qui ne baissent pas les bras devant l’adversité et qui se tournent vers le tourisme pour vivre en attendant que les sanctions contre le Vénézuéla tombent et qu’ils puissent retrouver leur emploi!…..

 

 

De retour en ville on peut enfin faire un peu d’Internet et prendre une photo de notre palace illuminé dans la magnifique nuit tropicale…..


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article