Grand Turk

Publié le par Francine Lemay

Le soleil nous réveille ce matin. Nous sommes déjà amarrés au quai de Grand Turk. Cette île est le siège du Parlement et de la capitale des îles mais sa voisine, Providenciales, est beaucoup plus connue et populaire.

 

 

Grand Turk est connu surtout pour être un paradis des plongeurs. Un trou de  près de 7000 pieds se situe à tout juste un quart de mille de la plage….un paradis pour les mordus de plongée!

 

 

Nous avons pris une excursion ce matin afin de connaître un peu cette petite île paradisiaque. Notre guide nous entraîne donc dans une visite panoramique de son île. Elle nous raconte que pendant plus de 300 ans la seule ressource ici était l’exploitation et l’exportation de sel. On utilisait des esclaves qui devaient racler le sel pour l’entasser sur les rives des marais salins, les mettre en sacs et les charger ensuite dans des charrettes pour finalement les envoyer par bateaux vers les pays acheteurs. Leurs conditions de travail étaient horribles….ils travaillaient toute la journée sous un soleil de plomb, debout ou marchant sur des amas de sel qui provoquaient des ampoules ou des brûlures sur la peau, et souvent ils devenaient aveugles à cause de la réflection du soleil sur les cristaux de sel ou sur le sable blanc. Cette industrie s’est éteinte vers les années 1960 à cause de l’impossibilité de concurrencer les coûts moins grands de production d’autres pays qui utilisaient de nouvelles technologies.

 

 

Il reste encore quelques maisons utilisées pour abriter ces esclaves. Heureusement ils ont tous réussi aujourd’hui à s’affranchir de leur esclavage….

 

 

On a érigé une stalle à leur mémoire…… tout près de ce parc on a pu voir au loin un groupe de flamands roses qui abondent ici grâce à la richesse de nourriture contenue dans ses eaux salines.

 

 

Un dernier arrêt nous amène au seul phare de tout le pays. Il a été érigé vers 1850 afin d’aider à la navigation des navires transportant le sel prélevé par les esclaves. 

 

 

Au retour nous sommes passés devant la plus ancienne église de l’île encore utilisée…..

Les gens de l’île ont été lourdement touchés par la pandémie. Aucun navire n’a accosté ici pendant plus de vingt mois et comme le tourisme est presque leur seule source de revenus on peut comprendre à quel point ils ont été affectés!……

 

Souhaitons que des temps meilleurs soient devant eux!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article