Le 6e continent....l'Antarctique

Publié le par Francine Lemay

Nous voilà en route pour le 6e continent......le seul qui manquait à notre palmarès!...L'Antarctique.

Sur le navire, l'équipage prend ça très au sérieux!.....On a distribué dans chaque cabine une liste de règles à suivre:" Vous allez pénétrer dans un continent où très peu de gens sont allés. Comportez-vous comme les privilégiés que vous êtes. C'est un endroit hautement protégé contre la pollution, assurez-vous de ne rien jeter par dessus bord, interdiction de fumer sur tous les ponts ainsi que les balcons,..... les verres, les serviettes de papier et les pailles de plastique ne seront pas utilisés à l'extérieur, considérez l'endroit comme un sanctuaire, ne jouez pas de la musique et ne faites pas de tapage, respectez la sérénité de l'environnement....."

Bien informés et tout imprégnés de la solennité de l'endroit, nous nous éveillons mardi matin devant un décor féerique. Nous avançons dans le Détroit de Gerlache, entre les Îles de l'Archipel de Palmer. Un groupe de baleines à bosse s'ébattent à tribord sans que notre présence les incommode. Elles se nourrissent de krills, un petit crustacé qui ressemble à la crevette, qui est très abondant dans l'océan du Sud et qui est à la base de la chaîne alimentaire. Nous naviguons ainsi toute la matinée jusqu'à ce que nous atteignons la base de la station Palmer. Des scientistes de la station nous rejoignent à l'aide de deux Zodiaques et montent  à bord afin de nous faire une présentation sur leur travail en Antarctique.

Quelle chance nous avons de pouvoir apprendre de la bouche même des spécialistes la teneur de leurs travaux ........ils se divisent en trois groupes: le premier travaille à mieux connaître l'Antarctique lui-même afin d'en faire profiter l'humanité, le deuxième groupe étudie comment les changements qui s'y produisent influencent le reste du globe et le troisième groupe utilise la plateforme exceptionnelle de l'Antarctique pour y tester ses propres produits. 

Ces mêmes spécialistes ont gracieusement répondu à une série de questions posées par l'auditoire qui voulait en apprendre plus sur la vie bien particulière à l'intérieur d'une base scientifique. Après leur présentation, nous avons profité de la température extraordinaire pour admirer l'habileté de notre pilote des glaces qui a zigzagué entre la multitude d'icebergs. Entre autres, à un certain endroit il y avait un passage étroit obstrué par un immense iceberg et nous avons réussi à nous y faufiler en douceur........il y avait à peine quelques pieds de jeu de chaque côté du navire......un véritable exploit pour un paquebot de cette taille!........et il nous a ensuite ramené à la Station Palmer lieu de travail de nos savants invités. 

Des images inoubliables sont gravées dans notre mémoire et on nous en promet encore pour demain!......

Promesse tenue......Aujourd'hui a été consacré à la vie marine. En matinée nous sommes passés devant la station d'études du Chili.......la station était envahie par une colonie de pingouins......envahie est le mot exact!.....des pingouins partout, debout sur leurs petites pattes, alignés en rang d'oignons......partout où se pose notre regard, on ne voit que des pingouins....c'est à se demander comment les habitants de la base peuvent circuler!......Il semble qu'ils soient habitués à la présence de leurs petits envahisseurs. Deux scientistes se tiennent debout sur la rive et nous saluent de la main. Ils se préparent à utiliser leur zodiaque pour faire quelqu'exploration....pas du tout incommodés par les pingouins qui semblent les surveiller!.... Le commentateur nous explique que c'est courant de voir une colonie de pingouins s'installer près d'une station de recherches.......il en profite pour nous donner des précisions sur les différentes sortes de pingouins...... d'abord les Empereurs, les plus grands et les plus lourds, 65 lbs, 46 pouces.....on ne les verra pas car ils sont présentement en mer jusqu'à l'hiver prochain.....rappelez-vous le film " La marche de l'empereur "....un documentaire fabuleux sur la vie de ces oiseaux.....ensuite viennent les Kings, 33 lbs, 38 pouces, ils ont un record de plongée de 884 pieds de profondeur....malheureusement ils ont été invisibles pour nous ...... ensuite, les Gentoo...12 lbs, 28 pouces, les nageurs les plus rapides.....ce sont ceux qu'on a pu observés à la station du Chili.....les pingouins Adelie, les plus nombreux......ceux qu'on a vus le plus souvent, se reposant sur des glaces flottantes ou bien s'amusant à nager devant le navire comme font les dauphins.....


Demain nous allons nous balader dans l'Antarctic Sound, renommé pour ses icebergs tabulaires.....je vous en reparle.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Intéressant, du tout nouveau pour nous...
Répondre